L'alimentation contre le vieillissement du cerveau

Dernière mise à jour: février 2017 | 11051 visites
nb-olijfolie-09-16.jpg

news L’adhésion au régime méditerranéen (ou crétois) freine le processus naturel d’atrophie cérébrale, ralentissant ainsi le vieillissement du cerveau.

On connaît les bienfaits de ce régime alimentaire pour la santé cardiovasculaire et métabolique (diabète, en particulier). De précédentes études avaient aussi montré qu’il contribuait à préserver les facultés cognitives (mémoire, raisonnement, attention, prise de décision…), altérées avec l’âge qui avance. Ces recherches-ci, réalisées par une équipe écossaise (université d’Edimbourg), ont porté sur le volume cérébral.

Des seniors ont été suivis pendant trois ans, durant lesquels ils ont renseigné périodiquement leurs habitudes alimentaires. L’adhésion faible, moyenne ou forte aux grands principes du régime méditerranéen a été évaluée. Celui-ci repose, rappelons-le, sur des apports abondants en fruits et en légumes, l’huile d’olive comme matière grasse principale, du poisson plutôt que de la viande rouge, relativement peu de produits laitiers, ou encore une consommation très modérée d’alcool (en privilégiant le vin rouge). A l’entame et à la fin du suivi, les participants ont été soumis à une résonance magnétique (IRM) cérébrale.

Les observations montrent qu’un faible respect du régime est prédictif d’une atrophie plus importante du cerveau, et ceci après avoir tenu compte d’une série de variables (statut socio-économique, état de santé général…). L’effet protecteur du régime méditerranéen est qualifié de « significatif », puisqu’une adhésion forte ralentirait de moitié le déclin associé au vieillissement. Ceci pourrait permettre de comprendre les bienfaits déjà observés du régime crétois en termes de préservation des facultés cognitives. Quant à l’explication de cet effet bénéfique, les auteurs pensent qu’il n’est pas lié à l’un ou l’autre composant du régime, mais sans doute à leur combinaison, à leur interaction.

Source: Neurology (www.neurology.org)
publié le : 26/02/2017 , mis à jour le 25/02/2017
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci