ad

Ménopause : comment protéger ses dents ?

Dernière mise à jour: octobre 2020 | 26250 visites
123m-vr-senior-computer-geluk-10-4.jpg

news Avec la ménopause et la baisse de la production hormonale, les os de la femme se fragilisent progressivement, et ceci vaut aussi pour la mâchoire et les gencives, ce qui affecte la santé bucco-dentaire.

Il est important que la femme ménopausée redouble d’attention concernant sa dentition en raison d’un risque accru de parodontite, c’est-à-dire l’inflammation des tissus de soutien de la dent, en particulier la gencive. Le brossage des dents deux fois par jour, une visite périodique chez le dentiste et l’arrêt du tabac sont trois conditions de base pour limiter le danger. Cette équipe brésilienne (Université fédérale de Bahia) a exploré l’association entre le traitement hormonal substitutif (THS) et la parodontite sévère. Parmi les femmes post-ménopausées intégrées dans cette étude, un quart étaient traitées par THS depuis au moins 6 mois, éventuellement avec un supplément de calcium ou de vitamine D.

Le résultat montre d’abord que la santé dentaire globale est meilleure parmi les femmes sous traitement (moins de sensibilité et de saignements des gencives, moins de dents qui bougent…), et concernant la parodontite sévère, elle est 44% moins fréquente dans le groupe sous THS. Ce constat se maintient après avoir pris en compte des facteurs relatifs au mode de vie et au statut socio-économique. Ce qui revient donc à dire, concluent les chercheurs, que les femmes post-ménopausées sous traitement hormonal aux œstrogènes s’exposent moins que les autres à la parodontite sévère.

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub