La religion protège-t-elle contre le suicide ?

Dernière mise à jour: septembre 2017 | 6656 visites
123m-religie-bidden-18-9.jpg

news Le débat est animé entre les spécialistes de la question : la religion exerce-t-elle un effet protecteur contre le risque de suicide ? En fait, il semblerait que cela dépende de la région du monde.

Cette étude a été réalisée à l’initiative du département américain de la santé (plus spécifiquement des National Institutes of Health). Les chercheurs (université du Michigan) ont analysé une quantité énorme de statistiques concernant 42 pays aux quatre coins du monde, en examinant l’évolution du taux de suicide ces 30 dernières années. Sept religions ont été prises en compte, et leur pratique était considérée comme active lorsque la personne assistait à une cérémonie religieuse (ou apparenté) au moins une fois par mois. Des différences très nettes sont observées selon les régions, explique la revue médicale Le Généraliste.

La religion ne diminue pas le risque de suicide dans des pays du sud / sud-est de l’Europe, comme la Croatie, la Grèce, l’Italie, le Portugal, la Slovénie ou l’Espagne. C’est également le cas dans des territoires un peu plus au nord de l'Europe (Autriche, France, Belgique, Allemagne ou Pays-Bas), ainsi qu’en Asie du Sud-Est (Chine, Corée, Japon ou Taïwan).

La pratique religieuse serait un facteur protecteur contre le suicide dans les pays anglo-saxons (Etats-Unis…), en Amérique latine et à l’est et au nord de l’Europe.

Comme l’expliquent les auteurs, « en Europe occidentale et méridionale, à forte dominante catholique, les populations accordent moins d’importance à la religion et font moins confiance aux institutions religieuses. En Asie de l’Est, les croyances religieuses telles que le bouddhisme et le confucianisme se concentrent sur la spiritualité individuelle plus que sur la spiritualité collective, celle-ci impliquant davantage de soutien social ». En fait, « la sécularisation et la recherche individuelle de la spiritualité sont deux facteurs majeurs qui affaiblissent l’importance des liens religieux dans les communautés locales, ce qui réduit le caractère protecteur, contre le suicide, de la pratique religieuse ». Des pays comme les Etats-Unis ont aussi connu la sécularisation, mais plus lentement qu’en Europe occidentale ou méridionale. Cependant, la population y reste plus marquée par la religion, en raison notamment des spécificités du système politique, éducatif et communautaire.

Source: Journal of Health and Social Behavior (http://journals.sagepub.com)
publié le : 27/09/2017 , mis à jour le 26/09/2017
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci