Grossesse : l’intuition que « quelque chose » ne va pas

Dernière mise à jour: octobre 2018 | 8495 visites
123-vr-zw-pijn-rug-buk-170_05.jpg

news Bien des femmes enceintes expriment un mauvais pressentiment concernant leur grossesse. Souvent, il s’agit d’une anxiété infondée, mais pas toujours : il est important d’écouter la maman.

Une équipe australienne (University of South Australia) a réalisé une enquête auprès de femmes ayant été confrontées à une mort fœtale in utero (MFIU), c’est-à-dire constatée avant le début du travail. Les trois quarts d’entre elles indiquent avoir eu l’intuition que quelque chose n’allait pas, alors que ce n’est le cas que pour 12% des femmes dont la grossesse a abouti. Et ce sentiment négatif est surtout présent soit dès le début de la grossesse (20%), soit à la suite d’un changement de perception des mouvements foetaux.

Le pressentiment est rarement lié à un symptôme d’alerte, comme des douleurs ou des saignements, et certaines femmes (14%) disent avoir rêvé d’une évolution négative de leur grossesse. La plupart ont mis ces inquiétudes sur le compte des hormones ou d’une anxiété naturelle, ou ont été rassurées par un proche ou par un professionnel de la santé.

Les auteurs ajoutent : « La possible existence de cette forme d’intuition maternelle durant la grossesse mérite une exploration plus poussée. En tout état de cause, les médecins devraient prêter une réelle attention aux femmes enceintes qui expriment ces inquiétudes ». Ceci étant, commente le Journal international de médecine : « Les sentiments négatifs laissent plus de souvenirs que les positifs, alors que les femmes qui ont accouché d’un enfant en bonne santé ont pu occulter les angoisses ressenties pendant la grossesse. De même, les rêves sont réputés plus fréquents et plus effrayants lors de la grossesse : 25% des femmes font des rêves terrifiants concernant leur enfant ».

Cette étude-ci est de type rétrospectif, et une étude prospective permettra sans doute de mieux cerner la réalité de ces intuitions, et la meilleure manière de prendre en charge les femmes enceintes dans cette situation.

Source: Midwifery (www.midwiferyjournal.com)
publié le : 30/10/2018 , mis à jour le 29/10/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci