Blues de l'hiver : que pouvez-vous faire ?

Dernière mise à jour: décembre 2018 | 1089 visites
123-psy-depress-8-1.jpg

news De nombreuses personnes souffrent de déprime en hiver, un phénomène lié à la baisse de la luminosité. Certaines peuvent se sentir si mal que le blues hivernal évolue vers une dépression. Que peut-on faire pour prévenir cette humeur maussade ?

Le blues hivernal est beaucoup moins sévère que la véritable dépression saisonnière. Une aide spécialisée ou la luminothérapie ne sont pas nécessaires. Les principaux symptômes du blues hivernal sont la fatigue persistante, un grand besoin de sommeil, moins d’énergie, de l’irritabilité et des problèmes de concentration.

Aérez-vous au moins une demi-heure tous les jours : vous vous sentirez mentalement mieux, et en plus, cela vous aidera à mieux dormir. De préférence, faites-le le plus tôt possible, au petit jour. La lumière bleue, très présente à ce moment-là, inhibe la production de mélatonine (l'hormone qui vous rend somnolent). Cela va vraiment vous réveiller.

Faites de l'exercice : déplacez-vous autant que possible à pied ou à vélo. Rien que cela permet de réduire de moitié le risque de déprime hivernale, en raison notamment d'une production supplémentaire d'endorphine.

Prenez un petit déjeuner copieux pour que votre corps passe immédiatement en « mode journée » : la digestion se met au travail, le corps démarre bien.

Mangez sainement : beaucoup de fruits et de légumes et peu de sucreries. Consommez quelques noix par jour, riches en oméga-3.

Buvez suffisamment d'eau pour maintenir votre équilibre hydrique. Ne buvez pas trop de café ou d’alcool, et certainement pas dans les heures qui précèdent le coucher.

Détendez-vous. Le stress est néfaste et il altère la résistance physique et mentale.

Couchez-vous à heure régulière et créez les conditions d'un bon sommeil (environnement calme, pas de télévision, d'ordinateur ou de smartphone peu de temps avant d'aller au lit...).


publié le : 16/12/2018 , mis à jour le 15/12/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci