Comment limiter les risques d'attraper un rhume ?

Dernière mise à jour: décembre 2018 | 1317 visites
vr-ziek-neus-verkoudheid-170_400_01.jpg

news S'il est impossible de se protéger complètement contre le rhume, certains comportements peuvent néanmoins réduire le risque d'attraper cette infection, mais aussi permettre d'en diminuer la durée et la sévérité.

1° - Arrêtez de fumer

Nos voies respiratoires sont recouvertes de cils qui forment une barrière naturelle contre les germes. Chez les fumeurs, les cils ne fonctionnent pas aussi bien, et leurs défenses sont amoindries. Ceci facilite l’infection, souvent plus sévère.

2° - Bougez régulièrement

De nombreuses études ont montré que les personnes pratiquant des exercices d'intensité modérée (par exemple : 30 à 40 minutes de marche, de vélo ou de natation par jour) tombent moins souvent malades que les sédentaires. L'activité physique régulière renforce le système immunitaire.

Par contre, trop de sport n'est pas bon. Après des efforts trop intenses, le risque de rhume serait cinq fois plus élevé.

3° - Prenez l'air

Passer du temps au grand air peut faire des merveilles. Une promenade dans un parc ou dans un bois n'augmente pas le risque d'attraper un rhume : celui-ci est causé par un virus, pas par l'air frais et pur. Ceci étant, s'il fait très froid, couvrez-vous : les muqueuses du nez et de la gorge peuvent être fragilisées.

4° - Dormez suffisamment

Les personnes qui dorment relativement peu (moins de cinq ou six heures) présentent un risque plus élevé d'attraper un rhume.

5° - Evitez les situations de stress

Le stress, à la fois physique et mental, affaiblit le système immunitaire.

6° - Lavez-vous les mains

Une bonne hygiène des mains est cruciale pour réduire les risques de rhume. La plupart des virus se transmettent par contact direct. Lavez-les après une visite aux toilettes, à votre retour du travail et avant de manger. Utilisez du savon ordinaire, le savon antibactérien est absolument inutile et peut même être nocif. Prenez le temps de bien savonner et rincez soigneusement.

S'il n'y a pas d'eau et de savon, les gels sont une bonne alternative ponctuelle si les mains ne sont pas visiblement sales. Vous pouvez aussi utiliser des lingettes nettoyantes avec de l'alcool.

7° - Aérez votre habitation

Les virus sont plus présents dans des pièces mal ventilées. Il est important d'aérer tous les jours son habitation, même par temps (très) froid : une ou deux fois un quart d'heure, c'est parfait.

Par ailleurs, l'air chaud et sec assèche les muqueuses, ce qui les fragilise face aux infections.

8° - Les suppléments

• Un supplément de zinc peut être utile, soit en prévention, soit lorsque surviennent les premiers symptômes du rhume (celui-ci dure moins longtemps, avec des symptômes moins sévères).

• Un supplément de vitamines n'a pas d'intérêt si votre alimentation est variée et équilibrée. Evidemment, en cas de carence, le supplément est indispensable (vitamine D, notamment).

9° - Les probiotiques

Certaines études réalisées chez des enfants et des adultes montrent que ceux qui prennent chaque jour des probiotiques (Lactobacillus casei et / ou Bifidobacterium) ont moins d'infections des voies respiratoires supérieures que ceux ayant reçu un placebo. En cas d'infection respiratoire, les symptômes seraient également légèrement moins graves.

Cependant, il ne s'agit que de quelques études assez limitées. À ce stade, aucune conclusion définitive ne peut être tirée à ce sujet.

10° - Les plantes médicinales

Il existe peu de preuves scientifiques concluantes sur les effets des remèdes à base de plantes comme l'échinacée, le sureau, le gingembre... Certaines peuvent avoir un effet limité.

• Sur l'effet de l'échinacée pour prévenir le rhume ou le guérir plus rapidement, les divergences sont considérables : certaines études suggèrent un effet positif, d'autres études n’ont montré aucun effet.

• Les extraits ou le sirop de sureau sont souvent conseillés en cas de rhume. Ils contiennent divers composants intéressants, tels que la vitamine C, des flavonoïdes et des anthocyanes, qui stimuleraient les défenses naturelles et auraient un effet bénéfique sur le rhume. Cependant, il n’y a pratiquement aucune recherche scientifique à ce sujet.

• Le ginseng est vanté contre le rhume et les autres infections des voies respiratoires. Sur la base des recherches disponibles, on ne peut pas conclure à un effet positif, mais cela ne peut pas non plus être totalement exclu.

L’ail aide peut-être à prévenir le rhume, mais les preuves sont très faibles.


publié le : 13/12/2018 , mis à jour le 12/12/2018
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci