Incontinence urinaire : le poids, un facteur décisif

Dernière mise à jour: janvier 2019 | 3542 visites
123m-gewicht-weegschaal-10-12.jpg

news Ce n’est pas le seul facteur, mais il est néanmoins prépondérant : l’excès de poids (surpoids ou obésité) augmente sensiblement le risque de souffrir d’incontinence urinaire, et en particulier chez la femme d’âge jeune ou moyen.

L’étude a été réalisée en Australie, mais ses conclusions s’appliquent partout. Les chercheurs (université du Queensland) ont analysé des données concernant une large population de femmes jeunes et d’âge moyen, et ils observent que le surpoids (IMC entre 25 et 30) augmente de 33% la probabilité de présenter une incontinence urinaire, alors que l’obésité (IMC > 30) multiplie le risque par deux, tout ceci par rapport à un poids « référence » (IMC entre 19 et 25).

L’explication : l’effet de l’excès de poids sur les muscles du plancher pelvien, avec un phénomène d’affaiblissement et de perte de contrôle. Les auteurs commentent : « Le surpoids et l’obésité représentent des paramètres déterminants de l’incontinence urinaire, et ceci doit moduler la manière dont ce problème est pris en charge, en termes de prévention et de traitement ». Des travaux précédents avaient montré que la perte de poids pouvait contribuer à une très nette amélioration de la situation.

Voir aussi l'article : Incontinence urinaire : maigrir, c'est une vraie solution

Source: Obesity Reviews (https://onlinelibrary.wiley)
publié le : 26/01/2019 , mis à jour le 25/01/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci