Mère et enfant : attention aux grossesses trop rapprochées

Dernière mise à jour: février 2019 | 2890 visites
nb-vr-zw-buik-04-16_.jpg

news Deux grossesses trop rapprochées augmentent sensiblement le risque de problèmes pour la mère comme pour l’enfant, sachant que l’âge maternel joue un rôle important.

La recommandation classique prône un intervalle de 18 à 24 mois minimum entre deux grossesses. Ceci étant, les études réalisées sur le sujet ont livré des résultats contradictoires, et en tout cas difficiles à généraliser. Une équipe canadienne (université de la Colombie-Britannique) a réalisé une analyse de grande ampleur, portant sur quelque 125.000 femmes ayant connu deux grossesses sur une période de dix ans. Les chercheurs ont évalué l’incidence des problèmes de santé maternels et fœtaux lors de la seconde grossesse, en tenant compte du délai entre les deux et de l’âge de la femme (moins de 20 ans, 20 - 34 ans, 35 ans et au-delà).

L’examen des données fournit une multitude d’informations statistiques, synthétisées par le Dr Pierre Margent (Journal international de médecine). En substance : « Ce travail démontre que le risque de troubles maternels et fœtaux, ainsi que de délivrance spontanée avant terme, augmente quand l’intervalle entre deux grossesses est inférieur à 12 mois, sachant que les femmes de plus de 35 ans s’exposent alors aux risques les plus importants ».

Ces risques concernent cependant aussi, mais dans une moindre mesure, les femmes âgées de 20 à 34 ans. En fait, l’intervalle optimal à tout âge se situerait entre 12 et 24 mois (idéalement minimum 18 mois), et le plus près possible des 24 mois pour les femmes plus âgées. Celles-ci, poursuit le Dr Margent, doivent mettre en balance « l’allongement de l’intervalle souhaitable entre deux conceptions et le risque inhérent à un âge plus avancé ».

Source: JAMA Internal Medicine (https://jamanetwork.com/jou)
publié le : 13/02/2019 , mis à jour le 12/02/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci