Antibiotiques et diarrhée : l'intestin récupère difficilement

Dernière mise à jour: mars 2019 | 5238 visites
123-vr-pijn-buik-handen-170_10.jpg

news La diarrhée est un effet indésirable fréquent du traitement antibiotique, et elle est en partie liée à la destruction des « bonnes » bactéries intestinales. Pour les intestins, le retour à la normale ne va pas de soi.

Cette diarrhée, d’une sévérité variable, est déclenchée par plusieurs mécanismes, qui peuvent être associés. L’un de ces processus renvoie à la perturbation de la flore intestinale, composée de milliards de bactéries qui assurent un rôle crucial dans la digestion. Les antibiotiques agressent le microbiote : prescrits pour lutter contre les « mauvaises » bactéries (cause de l’infection), ils attaquent aussi les « bonnes » bactéries.

Quelles conséquences pour l'organisme ?


Généralement, l’équilibre initial du microbiote intestinal se rétablit à l’arrêt du traitement. Ceci étant, des études ont montré que l’administration répétée d’antibiotiques pouvait sérieusement compromettre cette récupération. Une équipe danoise (université de Copenhague) a voulu mieux cerner le processus. Elle a soumis des adultes jeunes, en bonne santé, à trois traitements avec des antibiotiques différents, par période de quatre jours. Des prélèvements ont permis de déterminer la composition de la flore bactérienne intestinale.

Premier point : la confirmation que les antibiotiques s’attaquent aux bonnes bactéries, et parfois de manière radicale. Deux : la composition du microbiote revient à peu près à son état initial après environ un mois et demi. Trois : à peu près, car neuf espèces bactériennes communes, présentes avant le traitement, étaient encore indétectables chez la plupart des participants six mois plus tard.

Extrapoler ces données à la population générale serait aléatoire. Toutefois, ceci signifie qu’un traitement antibiotique peut perturber durablement la flore intestinale. Avec quelles conséquences sur le fonctionnement de l’organisme, étant donné le rôle clé du microbiote intestinal ? Les effets ne sont peut-être pas majeurs à la suite d’un seul traitement, mais qu’en est-il en cas d’administrations répétées, même à intervalles relativement longs ? Cette question souligne une fois encore la nécessité de ne prendre des antibiotiques que s’ils sont absolument justifiés, et ceci pour la préservation de la flore intestinale comme pour d’autres raisons (dont le phénomène de résistance bactérienne).

Source: Nature Cell Biology (www.nature.com/ncb)
publié le : 07/03/2019 , mis à jour le 06/03/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci