Alcool et timidité : un cocktail à risque

Dernière mise à jour: mars 2019 | 5301 visites
123m-alcohol-wijn-6-3.jpg

news Les personnalités timides ont tendance à ressentir une forte anxiété après avoir consommé une quantité élevée d’alcool. En plus, elles sont tentées de boire pour apaiser cette anxiété. Un cercle vicieux se dessine.

Cette équipe britannique (University College London) a réalisé une expérience en conditions réelles intégrant des adultes en bonne santé générale, physique et mentale. Leur profil de personnalité a été établi à l’entame, en distinguant essentiellement deux groupes : les (très) timides et ceux qui ne le sont pas (ou beaucoup moins). Chaque matin, les chercheurs ont déterminé le degré d’anxiété des participants, et croisé cette donnée avec la consommation ou pas d’alcool la veille.

Résultat : une augmentation « significative » de l’anxiété a été observée chez les personnes (très) timides lorsqu’elles avaient bu de l’alcool. Or, en cas de faible contrôle des émotions, ces mêmes personnes sont plus susceptibles d’à nouveau consommer de l’alcool pour apaiser cette anxiété… favorisée par l’alcool. En d’autres termes, le risque est réel d’entrer dans un cercle vicieux.

Les auteurs considèrent que leur étude fournit un marqueur potentiel du risque de trouble associé à l’alcool, avec des implications concrètes en termes de prévention et de traitement.

Source: Personality and Individual Differences (www.journals.elsevier.com/p)
publié le : 24/03/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci