Infection urinaire : les conseils contre les récidives

Dernière mise à jour: mars 2019 | 2090 visites
123m-vr-buik-pijn-12-3.jpg

news On parle d'infection urinaire (cystite) récurrente quand on constate trois épisodes d'infection ou plus par an. On estime que 3% des femmes adultes se trouvent dans cette situation. Comment limiter le risque de récidive ?

Une infection de la vessie ou des voies urinaires est dans la grande majorité des cas causée par une bactérie. Il s’agit souvent d’une espèce qui vit principalement dans l'intestin ou autour de l'urètre.

  1. Buvez à suffisance. En rinçant votre vessie, vous éliminez ces bactéries plus rapidement.
  2. Urinez à intervalles réguliers. Le fait de ne pas uriner pendant longtemps favorise la multiplication des bactéries. Essayez d'aller aux toilettes toutes les 3 à 4 heures et avant le coucher.
  3. Videz complètement votre vessie pour que les bactéries ne puissent pas se multiplier dans les urines résiduelles.
  4. Après avoir uriné, essuyez toujours de l'avant vers l'arrière (de la vulve vers l'anus) et jamais l'inverse.
  5. Certaines mesures préventive lors des rapports sexuels peuvent réduire le risque d'une infection des voies urinaires.

    • avant le coït, il faut que les parties génitales soient bien propres
    • videz bien votre vessie avant et après le coït
    • évitez les rapports sexuels rapprochés avec plusieurs partenaires
    • les femmes qui ont souvent une infection des voies urinaires après un coït peuvent prendre un antibiotique après chaque rapport sexuel (dans les deux heures qui suivent)
  6. Les femmes qui ont régulièrement une infection de la vessie doivent éviter l’utilisation d’un diaphragme ou de préservatifs avec des spermicides.
  7. N'utilisez pas de produits d'hygiène susceptibles de provoquer une irritation, tels que crèmes et lotions vaginales, sprays déodorants ou savons... Ils peuvent rendre l'ouverture de l'urètre plus vulnérable aux bactéries.
  8. En cas d'infections répétées des voies urinaires après la ménopause, votre médecin peut vous prescrire des œstrogènes administrés par voie vaginale.
  9. Votre médecin peut vous prescrire un antibiotique à titre préventif.
  10. Évitez les vêtements serrés et portez des sous-vêtements en coton.
  11. Le jus de canneberge a la réputation d’agir préventivement contre les infections des voies urinaires, mais ce n’est pas formellement prouvé. De même, l’efficacité des probiotiques n’a pas été scientifiquement démontrée.


publié le : 29/03/2019 , mis à jour le 29/03/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci