L’alimentation change-t-elle notre manière de parler ?

Dernière mise à jour: juin 2019 | 2900 visites
123m-koppel-praten-23-5.jpg

news Au fil des siècles, l’alimentation humaine a profondément évolué : ceci a-t-il eu un effet sur le langage, et plus précisément sur la prononciation, qui s’est modifiée au cours du temps ?

Cette étude internationale, coordonnée par une équipe suisse (université de Zurich), est à la fois étonnante et passionnante. Elle modifie radicalement notre conception des processus évolutifs du langage, en avançant que la prolifération de sons comme « f » et « v » est un phénomène lié à des innovations concernant le régime alimentaire.

Ainsi, expliquent les chercheurs, jusqu’au néolithique, les incisives des humains se rencontraient parfaitement bord à bord, en raison d’un régime alimentaire à forte mastication. Suite à l’adoption d’une alimentation plus molle, les incisives des humains du post-néolithique affichent, dans leur très grande majorité, une disposition dentaire où les incisives supérieures présentent une légère proéminence vers l’extérieur de la bouche, avec un léger retrait (rétrognathie) de la mâchoire inférieure.

Comment parlait-on vraiment voici des milliers d'années ?


Les spécialistes indiquent : « Ce changement est à l’origine de la propagation d’un nouveau type de sons, appelés les « labiodentales », des sons produits en touchant la lèvre inférieure contre les dents supérieures, comme [f] et [v] ». Pour découvrir ces mécanismes, les auteurs ont tiré profit de nombreuses disciplines, comme l’anthropologie, la phonétique et la linguistique historique, ainsi que du développement de modèles de simulation biomécanique et de méthodes computationnelles (informatiques) de pointe.

Ils ajoutent : « Nos résultats permettent de mieux comprendre les rapports et les interactions qui existent entre les pratiques culturelles, la biologie humaine et le langage ». Et les méthodes développées au cours de cette étude ouvrent la voie à d’autres recherches qui permettront aux linguistes de s’attaquer à de nombreuses questions encore sans réponse, comme par exemple quels étaient vraiment les sons des langues parlées voici des milliers d’années.

Source: Science (www.sciencemag.org)
publié le : 18/06/2019 , mis à jour le 17/06/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci