Cancer de la peau : on tarde trop à consulter un médecin

Dernière mise à jour: août 2019 | 3925 visites
123-dr-oz-huidk-vergrootgl-melanoma-04-19.png

news En Belgique, le nombre de nouveaux cas de cancer de la peau continue à augmenter fortement année après année. Or, la moitié des patients qui présentent les premiers symptômes attendent 3 à 6 mois avant de se tourner vers un médecin.

• En ce qui concerne la protection solaire, 93% des Belges reconnaissent qu'une exposition excessive et non protégée au soleil peut nuire à la santé, mais à peine 6% se protègent systématiquement et convenablement. Le cancer de la peau est évitable et se protéger du soleil devrait devenir un réflexe, comme se brosser les dents.

• Le déni des patients complique beaucoup la situation. Après observé un premier signe suspect, près de la moitié des patients (49%) ont différé l'avis d'un professionnel pendant 3 à 6 mois, et d'autres bien plus longtemps encore. Or, le risque de mourir d'un mélanome, la forme la plus agressive de cancer de la peau, augmente de 41% si vous attendez 4 mois avant de consulter un médecin.

• Concernant le suivi après le traitement d'un cancer de la peau, 5% des patients manquent leur premier rendez-vous chez le dermatologue, et la proportion passe à 30% après 2 ans. Ceci est très risqué, parce que les personnes qui ont souffert d'un cancer de la peau sont plus susceptibles d'en développer un autre.

Le Belgian Cancer Registry a chiffré la croissance explosive des cancers de la peau dans notre pays : une augmentation de 342% en 12 ans (2004 à 2016). Près de 39.000 nouveaux cas de cancer de la peau sont diagnostiqué chaque année en Belgique (35.836 non-mélanomes, 3069 mélanomes). Ceci fait du cancer de la peau la forme de cancer la plus fréquente.


publié le : 09/08/2019 , mis à jour le 08/08/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci