Complications de la grossesse : attention à votre poids

Dernière mise à jour: juillet 2019 | 2553 visites
obesit-zw-weegsch-170_400_01.jpg

news En termes de risque de complications de la grossesse, l’indice de masse corporelle (IMC) de la mère avant d’être enceinte est encore plus déterminant que la prise de poids pendant cette période.

Une équipe néerlandaise (université Erasmus) a analysé des données recueillies lors de 25 études regroupant au total quelque 200.000 femmes (Europe et Amérique du Nord), afin de mieux cerner l’association entre le poids avant la grossesse, la prise de poids pendant celle-ci, et le risque de complications : pré-éclampsie, hypertension gravidique, diabète gestationnel, accouchement par césarienne, naissance prématurée, petite ou grande taille du bébé…

Le résultat montre d’abord qu’au moins une de ces complications est intervenue chez 37% des femmes, avec cependant une différence considérable selon l’IMC avant la grossesse : les complications ont affecté 34% des femmes avec un poids santé (IMC entre 18,5 et 24,9) et 61% des femmes avec une obésité massive (classe 3 : IMC > 40).

Ensuite, poursuit Le Quotidien du Médecin, et même si elle joue un rôle, la prise de poids pendant la grossesse est beaucoup moins liée au risque de complications que le poids avant la grossesse. Ceci rejoint les observations d’autres études, qui ne parviennent pas à démontrer que prendre moins de poids pendant la grossesse permet de « contrer » le risque de complications inhérent à un IMC élevé avant d’être enceinte. En d’autres termes, « la prévention des complications devrait passer davantage par l’optimisation du poids avant la grossesse que par la gestion de la prise de poids pendant celle-ci, et s’intégrer dans la prévention globale de l’obésité ».

Source: JAMA (https://jamanetwork.com/jou)
publié le : 18/07/2019 , mis à jour le 16/07/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci