Cholestérol : moins de viande rouge et plus de protéines végétales

Dernière mise à jour: juillet 2019 | 4422 visites
123-p-groenten-peulvruchten-170-6.jpg

news La consommation de protéines végétales de haute qualité contribue à réduire le taux de cholestérol total et de « mauvais » (LDL) cholestérol, diminuant ainsi le risque cardiovasculaire.

L’intention de cette équipe américaine (université Harvard) a consisté à comparer l’influence sur les paramètres lipidiques d’une alimentation riche en viande rouge par rapport à d’autres types de régime, et en particulier ceux avec des apports élevés en protéines végétales de haute qualité (légumineuses, soja, noix…). L’étude a porté sur quelque 2000 personnes.

Première observation : la consommation de viande rouge n’est pas à prohiber, puisqu’elle peut participer à un comportement alimentaire sain pour autant que les quantités restent modérées. Ceci étant, il apparaît clairement que la substitution de la viande rouge par des sources qualitatives de protéines végétales exerce un effet très favorable sur le taux total de cholestérol et celui de « mauvais » (LDL) cholestérol. Le bénéfice est moins clair quand la viande rouge est remplacée par du poisson, et inexistant quand elle l’est par des glucides de faible qualité (transformés).

Au fond, ceci revient à souligner à nouveau l’importance d’une alimentation variée, équilibrée et de qualité, sans qu’il soit forcément nécessaire d’exclure l’un ou l’autre type d’aliment, tout en privilégiant les apports en légumes, dont les légumineuses et les grains entiers.

Source: Circulation (www.ahajournals.org/journal)
publié le : 31/07/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci