Dentifrice au charbon : gare aux dégâts pour les dents

Dernière mise à jour: août 2019 | 8745 visites
123m-tandpasta-kool-5-9.jpg

news Les dentifrices et les poudres au charbon végétal connaissent un réel succès, en particulier dans le but de blanchir les dents. Attention aux risques : les dégâts peuvent être sévères.

Ce n’est pas la première fois que ce message d’alerte est diffusé. Ainsi, voici deux ans, il l’a été par la Oral Health Foundation, l’un des principaux organismes internationaux indépendants pour la santé bucco-dentaire, et bien d’autres voix de spécialistes se sont élevées contre cette pratique hautement dangereuse.

Une équipe britannique (King’s College London) a publié une synthèse des connaissances sur le sujet. Rappelons d’abord qu’on prête au charbon végétal la capacité de blanchir les dents, de lutter contre le tartre et de réduire le risque d’infection. Or, ceci ne repose sur aucun fondement scientifique. Pire : l’action du charbon végétal, en poudre ou intégré dans un dentifrice, peut être catastrophique pour les dents.

• La poudre de charbon végétal nettoie les dents par abrasion, ce qui permet d’éliminer les taches en surface (thé, tabac…). Mais les grains qui composent le charbon attaquent l’émail par frottement, ce qui fragilise les dents, d’autant plus que les usagers qui veulent « blanchir » leurs dents ont tendance à frotter fort, avec alors une accentuation de l’usure.

• Le charbon végétal absorbe le fluor présent dans les dentifrices, ce qui fait considérablement baisser la capacité de protection de cette substance minéralisante.

• Ce double processus rend les dents plus vulnérables aux bactéries, avec une augmentation du risque de carie et de problèmes parodontaux (affectant les tissus de soutien de la dent).

Cités par Le Figaro, les auteurs déplorent « un marketing fallacieux, contraire aux intérêts et à la protection du client ». Ils recommandent de choisir un dentifrice classique, dont l’efficacité a été prouvée, et ils rappellent qu’il n’existe pas de dentifrice réellement capable de blanchir les dents en profondeur. Seule option : la visite chez le dentiste, pour un détartrage annuel et pour s’informer sur les méthodes sérieuses destinées à éclaircir les dents.

Source: The British Dental Journal (www.nature.com/bdj) via Le Figaro (www.lefigaro.fr)
publié le : 21/08/2019 , mis à jour le 20/08/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci