Alcool et cerveau : quelles différences entre hommes et femmes ?

Dernière mise à jour: septembre 2019 | 7732 visites
123m-alcohol-groep-vr-m-21-8.jpg

news La consommation (abusive) d’alcool n’agit pas de la même manière sur le cerveau des hommes et des femmes : les réponses cérébrales diffèrent sensiblement.

La consommation d’alcool peut répondre à un besoin de réguler les émotions, en les accentuant (sensation d'euphorie…) ou en les atténuant (apaiser l'anxiété…). Même si la prise en charge est personnalisée, l’approche classique des patients présentant un problème d’alcool ne fait pas réellement la distinction, sur le plan émotionnel, entre les hommes et les femmes.

Une prise en charge en fonction du sexe


Une équipe américaine (université de Boston) a exploré cet aspect plus en profondeur. Elle a réuni des consommateurs abusifs d’alcool et des consommateurs modérés ou des non-buveurs, hommes et femmes. Tous ont passé des tests de réaction émotionnelle (confrontation à des images d’une intensité émotionnelle variable), alors que leur fonctionnement cérébral était observé par imagerie (IRMf).

Que constate-t-on ? D’abord, qu’une série de régions cérébrales s’activent plus faiblement chez les hommes alcooliques par rapport aux consommateurs modérés ou aux non-buveurs. Ensuite, que certaines régions s’activent plus fortement chez les femmes alcooliques par rapport aux buveuses modérées et aux non-buveuses. Enfin, que les régions concernées sont différentes entre hommes et femmes consommateurs abusifs d’alcool.

Les zones cérébrales dont il est question ici sont impliquées dans le contrôle des émotions, les relations sociales, la mémoire… Autrement dit, ajoutent les chercheurs (qui vont affiner leurs données), « ceci souligne des divergences dans les réactions cérébrales selon le sexe, suggérant des différences possibles entre hommes et femmes dans les mécanismes du développement de la consommation abusive d’alcool ».

Une connaissance plus précise de ces processus neuronaux pourrait peut-être permettre d’organiser une prise en charge mieux ciblée en fonction du sexe.

Voir aussi l'article : Pourquoi les femmes supportent moins bien l'alcool

Source: eLife (https://elifesciences.org)
publié le : 09/09/2019 , mis à jour le 08/09/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci