ad

Coeur, diabète... : les bienfaits de la chaleur

Dernière mise à jour: septembre 2019 | 3958 visites
t-123-vr-water-drinken-hitte-zon-06-18.jpg

news Tout le monde n'apprécie pas les fortes chaleurs. Pourtant, l'exposition répétée à une température assez élevée - environ 34 °C - permet de s'y habituer assez vite, avec en plus un effet positif sur le système cardiovasculaire et sur le métabolisme du glucose.

Des chercheurs néerlandais (université de Maastricht) ont réalisé des tests auprès de deux groupes de volontaires, habitués au climat tempéré des Pays-Bas : des jeunes adultes en bonne santé et des hommes d'âge moyen en surcharge pondérale. Ils ont été exposés à températures de 33 et de 34,5 °C six heures par jour pendant une semaine.

Le résultat montre que le corps est capable de s'adapter progressivement à la chaleur. Après une période d'acclimatation, il régule mieux sa température. En outre, certains effets positifs sur la santé ont été observés, en particulier sur la pression artérielle (singulièrement diastolique). Ceci confirme les conclusions d’études antérieures, qui donnent à penser que l'exposition à une chaleur relativement élevée (mais pas extrême...) pourrait être une approche prometteuse pour améliorer la santé cardiovasculaire dans divers groupes cibles, en particulier les patients qui ne sont pas éligibles pour un traitement médicamenteux ou qui ne sont pas en état d’obtenir l’effet souhaité par davantage d’exercice.

Une autre constatation concerne l’effet d’une chaleur modérée sur le métabolisme du glucose. Il a été prouvé qu'une exposition régulière à la chaleur contribuait à fare baisser le taux de sucre dans le sang et améliorait la sensibilité à l’insuline. En outre, le corps au repos brûle plus de graisse après s'être habitué à la chaleur. Ce résultat pourrait être particulièrement pertinent pour le groupe sans cesse croissant de personnes présentant un diabète (type 2). Outre la correction des facteurs de risque classiques (alimentation trop grasse et trop sucrée, activité physique insuffisante, surpoids...), un séjour dans un pays chaud pendant un certain temps pourrait aussi avoir des effets positifs, étant entendu que cette option n'est malheureusement pas à la portée de tous.

On ajoutera que le fait d'évoluer dans une température constante (comme les 21 °C à la maison ou au bureau) n'est pas l'idéal. L'exposition à des températures variables est bonne pour le corps : les passages des frissons occasionnels à la transpiration nous font du bien. Un lien avec la pratique fréquente du sauna peut certainement être établi.

Voir aussi l'article : Sauna : pourquoi ces bienfaits cardiovasculaires ?

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub