La course à pied, excellente contre le diabète

Dernière mise à jour: septembre 2019 | 3471 visites
123m-sport-lopen-vr-11-9.jpg

news La pratique de la course à pied exerce un effet préventif contre le risque de diabète, et plus on pratique cette activité physique, plus le bénéfice se renforce. Un exercice à recommander, donc.

Une équipe américaine (Iowa State University) a suivi pendant une longue période quelque 20.000 adultes d’âges très divers, dont aucun ne présentait un diabète à l’entame. Leur activité physique a été évaluée à intervalles périodiques : une personne sur trois (30%) pratiquait la course à pied comme activité physique de loisir (pas de compétition).

Le résultat global montre que par rapport aux non-coureurs, les joggeurs s’exposent à un risque de diabète réduit en moyenne de 28%. Mais on observe aussi une relation dose - effet : plus la durée (minutes par semaine) est élevée, plus le bénéfice s’accroît. Ainsi, entre ceux qui courent le moins et ceux qui pratiquent le plus, on passe d’une baisse du risque de diabète de - 2% à - 43%. Une relation similaire est constatée pour d’autres paramètres : distance (km / semaine), fréquence (nombre de fois / semaine) et intensité (vitesse et équivalent métabolique - MET).

Comme l’explique le Dr Philippe Tellier (Journal international de médecine), « les résultats de cette étude de longue haleine plaident en faveur d’une association entre la pratique de la course à pied de loisir et le risque de développer un diabète de type 2 ». L’un des points clés porte sur la régularité de l’activité physique, sachant qu’un bénéfice important accompagne déjà une pratique d’une durée et d’une intensité moyennes.

Voir aussi l'article : Marcher ou courir : de l’énergie pour le cerveau

Source: The American Journal of Medicine (www.amjmed.com)
publié le : 28/09/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci