Valproate : un énorme risque pendant la grossesse

Dernière mise à jour: octobre 2019 | 3027 visites
123m-zw-pil-medic-6-9.jpg

news Le valproate est un médicament destiné notamment à traiter l'épilepsie et le trouble bipolaire. Il est également prescrit pour prévenir la migraine, bien que ce ne soit pas une indication approuvée en Belgique. Lorsqu'il est utilisé pendant la grossesse, le valproate augmente considérablement le risque de malformation chez le foetus et de troubles du développement chez l'enfant.

Beaucoup de femmes ignorent le danger, selon une enquête de l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) : un peu plus du quart des femmes traitées au valproate n'étaient pas au courant de ces risques. En outre, de nombreuses femmes ont également utilisé du valproate contre la migraine, alors qu'il existe des alternatives sûres.

Les trois quarts des répondantes qui connaissaient les risques du valproate pour le fœtus ont mentionné au moins un professionnel de la santé, à savoir un médecin ou un pharmacien, comme source d'information. Le neurologue (47%) et le médecin généraliste (33%) sont les professionnels de la santé les plus cités, tandis que le pharmacien a été mentionné par 16% des répondantes. Cependant, 11,5% n’ont été informées que par les médias. Cette proportion est plus élevée chez les femmes âgées de 40 à 49 ans (15%).

Un tiers (33%) des patientes ont indiqué avoir discuté avec leur médecin ou leur pharmacien de l'absolue nécessité de la contraception pendant le traitement au valproate, et 38% des risques (graves) pour le fœtus. Le risque associé à l’arrêt brutal du traitement a été discuté avec 80% des patientes.

Malgré les avertissements, les résultats de cette enquête prouvent qu’une sensibilisation continue est très importante.

Voir aussi l'article : Grossesse : quels antidouleurs pouvez-vous utiliser ?


publié le : 25/10/2019 , mis à jour le 25/10/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci