Déviation de la cloison du nez : on opère ou pas ?

Dernière mise à jour: octobre 2019 | 3941 visites
123m-neus-25-9-19.jpg

news La déviation du septum (la cloison du nez) est une cause fréquente de consultation en ORL, surtout en raison d’un symptôme majeur : une obstruction nasale qui rend la respiration difficile. L’opération (septoplastie) est-elle recommandée ?

Lorsque la déviation est mineure, cela n’entraîne généralement aucun symptôme. Lors d’une déviation importante, le nez peut être bouché d’un côté, provoquant une congestion nasale (avec difficultés respiratoires), avec aussi un risque d’inflammation des sinus (sinusite). Cette situation peut également exposer à des saignements de nez fréquents en raison d’un processus d’assèchement.

Une intervention chirurgicale, la septoplastie, a pour but de corriger la déviation. Elle est réalisée par les voies naturelles (sans cicatrice apparente). Une équipe néerlandaise (université Radboud) a comparé l’efficacité de cette opération par rapport à l’approche non chirurgicale (abstention ou traitement local, le plus souvent par un corticoïde nasal). Les patients intégrés dans ce suivi ont été évalués après un an.

Le résultat montre que la septoplastie apparaît plus efficace en termes de score de qualité de vie (72,2 / 100 contre 63,9 / 100), et ceci quelle que soit la sévérité de la déviation. Les tests respiratoires objectivent un bénéfice bien supérieur de l’intervention chirurgicale, sachant que les risques (abcès, perforation de la cloison…) sont très faibles. Le Dr Roseline Péluchon (Journal international de médecine) commente : « Cette étude confirme la supériorité de la septoplastie sur la prise en charge non chirurgicale, et elle pourrait fournir une base de travail pour des recommandations de traitement de l’obstruction nasale pour des adultes présentant une déviation septale ».

Voir aussi l'article : Pourquoi les hommes ont-ils un nez plus gros que les femmes ?

Source: The Lancet (www.thelancet.com/journals/)
publié le : 16/10/2019 , mis à jour le 15/10/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci