Accoucher dans un avion : rare et risqué

Dernière mise à jour: novembre 2019 | 2749 visites
123-zw-buik-vliegtuig-07-16.jpg

news La naissance d’un bébé dans un avion est un événement peu fréquent, ce qui n’empêche pas que des mesures devraient être prévues pour assister la maman lors de l’accouchement. C’est loin d’être le cas.

Assez curieusement, aucune étude circonstanciée sur les accouchements à bord d’un avion n’avait été réalisée à ce jour, indique cette équipe américaine (Bowling Green State University). Les chercheurs ont procédé à des recherches systématiques sur les cas officiellement enregistrés entre 1929 et 2018. Au total, ils constatent que 74 bébés sont nés à bord d’un vol commercial durant cette période, avec un accroissement des naissances au cours des dix dernières années. Deux enfants sont décédés peu après l’accouchement.

Dans huit cas sur dix (77%), il s’agissait d’un vol international, et dans 26% des cas, le vol a été dérouté pour cette raison. Concernant l’âge gestationnel au moment de la naissance, il varie de 25 à 38 semaines. Un élément à souligner concerne l’assistance dont a bénéficié la maman, puisqu’elle n’a pu être organisée de manière efficace que dans 45% des cas (médecin, infirmière, équipage…).

Les auteurs déplorent un manque de formation du personnel de bord, et des trousses de secours souvent « inadaptées et insuffisantes », ne répondant pas aux directives des autorités aériennes. Or, soulignent-ils, si un accouchement dans un avion est un événement relativement rare, il n’est évidemment jamais banal, et il faudrait toujours être en mesure de pouvoir y faire face.

Voir aussi l'article : Quelles urgences médicales en avion ?

Source: Journal of Travel Medicine (https://academic.oup.com/jt)
publié le : 06/11/2019 , mis à jour le 05/11/2019
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci