ad

Poids et santé : les effets positifs du jeûne intermittent

Dernière mise à jour: mars 2020 | 3048 visites
123m-gewicht-weegschaal-9-3-20.jpg

news Plutôt que s’astreindre à un régime contraignant, le jeûne intermittent constitue une option intéressante pour perdre des kilos ou pour maintenir un poids santé, alors qu’il présente de réels bienfaits pour le fonctionnement de l’organisme.

Le principe du jeûne intermittent consiste à ne rien manger ou à réduire considérablement l’apport calorique durant une période donnée. On distingue deux grands types de jeûne intermittent.

• Le 5:2. Sur une semaine, on mange ce qu’on veut pendant cinq jours, et on limite drastiquement les apports alimentaires les deux autres jours (+ / - 500 kcal).

• Le 16:8. Sur une journée, on mange ce qu’on veut pendant une plage de huit heures, et rien les seize autres heures (seule l’eau est autorisée).

Il existe des variantes, mais voilà le principe. Le but ? Provoquer un « switch métabolique », en contraignant l’organisme à puiser son énergie dans les graisses, en raison d’un épuisement des réserves en glucose (sucre). Face à cette pénurie et afin de maintenir la production d’énergie (en particulier pour le cerveau), le foie synthétise des corps cétoniques à partir des acides gras.

Une équipe américaine (université Johns Hopkins) a dressé le bilan des études les plus récentes réalisées à ce sujet. Les chercheurs mettent en évidence toute une série d’avantages santé, en particulier concernant le jeûne 16:8. Glycémie, inflammation, cholestérol, pression artérielle, poids, diabète, cognition (dont la mémoire)… : sur de très nombreux plans, le jeûne intermittent contribuerait à un meilleur état de santé. Ils recommandent d’ailleurs aux médecins de se familiariser avec cette approche, qui pourrait bénéficier à une proportion importante de leurs patients. De fait, pour les personnes qui seraient tentées, il est préférable d’en parler d’abord à un professionnel de la santé, afin d’entamer ce processus dans les meilleures conditions.

Voir aussi l'article : Quelle alimentation pour la santé de votre cœur ?

Source: The New England Journal of Medicine (www.nejm.org)
publié le : 20/03/2020 , mis à jour le 20/03/2020
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci