ad

AVC : quels aliments pour réduire le risque ?

Dernière mise à jour: mai 2020 | 20064 visites
123-p-groenten-bio-markt-170-9.jpg

news L’alimentation influence le risque de souffrir d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Quels aliments est-il utile de privilégier pour limiter la menace ?

Cette équipe britannique (université d’Oxford) a examiné des données concernant environ un demi-million d’Européens, dont on a relevé dans le détail les habitudes alimentaires. Ces informations ont été croisées avec les cas d’AVC. D’autres paramètres ont été pris en compte : antécédents de santé, tabac, activité physique, statut socio-économique… Le suivi médian a duré une quinzaine d’années.

Le résultat montre que trois aliments, ou plutôt trois catégories d’aliments, sortent clairement du lot en termes de protection : les fruits et les légumes (combinés), les fibres alimentaires et les produits laitiers (lait, yaourt et fromage). Qu’en est-il en termes de quantités ?

• fruits et légumes : au moins 200 g par jour, idéalement 400 - 500 g (cinq ou six portions)
• fibres alimentaires : au moins 10 g par jour, idéalement 40 - 50 g (fruits et légumes, noix, légumineuses…)
• lait : 20 cl
• yaourt : 100 g
• fromage : 30 g

A l’inverse, l’excès de viande rouge et de produits transformés présente l’effet négatif le plus marqué. Il faut ajouter que ces constations portent sur l’AVC ischémique (85% des cas), c’est-à-dire l’obstruction d’une artère alimentant le cerveau en sang.

Voir aussi l'article : Vidéo - AVC : les symptômes d'alerte

Source: European Heart Journal (https://academic.oup.com/eu)
publié le : 05/05/2020 , mis à jour le 04/05/2020
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci