ad

Vulvodynie : causes, symptômes, traitement

Dernière mise à jour: mai 2020 | 6403 visites
123m-vulvodynie-12-5-20.jpg

news La vulvovestibulite (VVS), également appelée vestibulite, vestibulodynie ou vulvodynie, est une affection chronique de la vulve. Bien qu'elle soit assez courante, elle est encore peu connue et mal diagnostiquée. Causes, symptômes, traitement : que faut-il savoir ?

Les symptômes se traduisent par une sensation de brûlure, des picotements et de la douleur dans la zone de la vulve, particulièrement pendant les rapports sexuels. Il s'agit d'un trouble chronique, persistant depuis au moins trois mois.

La vestibulite a été souvent étudiée, mais une cause unique n'a toujours pas été trouvée. Une infection, une inflammation, un problème hormonal, une augmentation de la tension musculaire du plancher pelvien ou une sensibilité nerveuse accrue sont probablement à l'origine du problème. Peut-être en combinaison avec une modification de la neuroplasticité du système nerveux central, ce qui rend le toucher du tissu vulvaire extrêmement douloureux ?

Le diagnostic

Après une discussion approfondie sur les symptômes, le gynécologue effectue un examen physique. Il touche la zone spécifique avec un coton-tige humide pour déterminer la sensibilité, puis vérifie tout changement notable. En insérant doucement un doigt, il évalue la tension musculaire involontaire des muscles du plancher pelvien.

Le traitement

La prise en charge nécessite une approche multidisciplinaire. Un gynécologue, un thérapeute (kiné) du plancher pelvien, un sexologue et encore un psychologue peuvent intervenir.

Voir aussi l'article : Douleurs à la vulve : trop peu de femmes consultent


publié le : 20/05/2020 , mis à jour le 19/05/2020
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci