ad

Mauvais sommeil et artères bouchées : quel lien ?

Dernière mise à jour: juillet 2020 | 8206 visites
123m-bloed-cholesterol-19-10-19.jpg

news Plusieurs facteurs interviennent dans le risque d’athérosclérose, c’est-à-dire l’obstruction progressive des artères. Un mauvais sommeil en fait partie, mais pourquoi ?

Cette équipe américaine (université de Californie) confirme qu’un sommeil perturbé augmente le risque d’athérosclérose, et donc de maladie et d’accident cardio (infarctus…) et cérébrovasculaire (AVC), et elle fournit une explication biologique.

Les chercheurs ont suivi quelque 1600 adultes d’âge moyen ou plus avancé. Ils ont évalué la qualité de leur sommeil, estimé leur degré d’athérosclérose, et procédé à des analyses de sang. Le résultat montre qu’un mauvais sommeil, et en particulier un sommeil haché (réveils fréquents), augmente la concentration dans le sang de globules blancs inflammatoires, de type neutrophiles et monocytes. Ce phénomène accentue la sévérité du processus d’athérosclérose, ce qui est observé même en tenant compte d’autres facteurs de risque (comme le tabagisme).

Les auteurs commentent : « L’amélioration de la qualité du sommeil peut donc constituer une stratégie de prévention afin de diminuer le processus inflammatoire, et donc le risque d’athérosclérose. Ceci renforce la pertinence des messages de santé publique centrés sur l’importance du sommeil pour la santé ».

Voir aussi l'article : Mauvais sommeil et mauvaise alimentation : un cercle vicieux

Source: PLOS Biology (https://journals.plos.org/p)
publié le : 03/07/2020 , mis à jour le 02/07/2020
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci