ad

Enfance difficile : pourquoi ce risque cardiovasculaire chez l'adulte ?

Dernière mise à jour: août 2020 | 2629 visites
123-kind-bang-hoek-straaf-psyche-05-16.jpg

news Les personnes qui ont subi un traumatisme ou de la négligence étant enfant, ou qui ont grandi dans une famille dysfonctionnelle, sont plus susceptibles de développer une maladie cardiovasculaire. Comment expliquer cela ?

Ce constat ressort d’une étude conduite par une équipe américaine (Northwestern University). Les chercheurs soupçonnent que les revers de l'enfance augmentent les risques pour la santé par l'adoption de comportements moins sains, qu'il s'agisse de l'alimentation, de l'alcool ou du tabac.

Les auteurs ont analysé des données concernant des milliers d'adultes âgés de 18 à 30 ans à l'entame et suivis pendant plusieurs. décennies. Tous les participants ont rempli un questionnaire relatif à leur enfance, en particulier les événements traumatisants.

Le résultat montre que ceux qui avaient été confrontés à des violences psychologiques ou physiques s'exposaient à un risque accru de 50% de développer une maladie cardiovasculaire ou de souffrir d'un accident cardiaque (infarctus) ou cérébral (AVC).

Comme l'explique l'un des auteurs, « les traumatismes de l'enfance affectent la capacité à gérer et à réagir adéquatement aux expériences émotionnelles stressantes plus tard dans la vie, ce qui peut se traduire par un mode de vie beaucoup moins sain, caractérisé en particulier par des comportements néfastes, que ceci renvoie au tabac, à l'alcool ou à l'alimentation ».

Voir aussi l'article : Dépendance à l’alcool : des indices dès l’enfance

Source: Journal of the American Heart Association (www.ahajournals.org/journal)
publié le : 28/08/2020 , mis à jour le 27/08/2020
ad
pub