ad

Alimentation : des protéines végétales pour le cœur

Dernière mise à jour: septembre 2020 | 6117 visites
123m-koken-voeding-groenten13-3.jpg

news La tendance est à la substitution plus ou moins importante des aliments d’origine animale par des apports en végétaux. En termes de santé cardiovasculaire, ces protéines végétales sont une excellente option.

Comme le rappelle en substance le Dr Roseline Péluchon (Journal international de médecine), « les régimes à haute teneur en protéines sont devenus très populaires en raison de leurs effets possibles sur la perte de poids, sur la masse et la force musculaires, ainsi que sur les taux sanguins de lipides ». Mais quelles protéines ? Certains travaux alertent en effet sur une association significative entre la consommation élevée de protéines animales et les maladies cardiovasculaires ou le cancer.

Une équipe iranienne (université de Téhéran) a croisé les données extraites d’une trentaine d’études internationales regroupant au total quelque 715.000 personnes, suivies durant une longue période (jusqu’à 32 ans). La méta-analyse met en évidence un lien bénéfique entre les apports en protéines végétales et le risque de mortalité prématurée, en particulier de cause cardiovasculaire. Chaque augmentation de 3% de la consommation de protéines végétales est associée à une réduction de 5% du risque de décès prématuré. Cet effet protecteur ne s’observe pas avec les protéines animales.

« Les mécanismes susceptibles d’expliquer cette relation ne sont pas élucidés », poursuit le Dr Péluchon. Parmi les végétaux qui fournissent le plus de protéines, on mentionnera avant tout les légumineuses : haricot, pois, pois chiche, arachide, lentille…, et singulièrement le soja.

Source: BMJ (www.bmj.com)
publié le : 19/09/2020 , mis à jour le 18/09/2020
ad
pub