ad

Quels sont les secrets des centenaires ?

Dernière mise à jour: septembre 2020 | 2909 visites
123-verzorg-verpleg-senior-dement-ouder-11-16.jpg

news La génétique et le mode de vie jouent un rôle essentiel dans l'espérance de vie, en particulier chez les personnes qui vivent très longtemps. Mais des nouvelles données mettent en évidence certaines spécificités chez les centenaires.

Nos gènes détermineraient 20 à 35% des chances d'atteindre l'âge de 100 ans. Mais bien sûr, notre style de vie influence considérablement cette probabilité. On connaît bien certains grands classiques : alimentation, tabac, activité physique... Mais d'autres paramètres interviennent, et certains sont inattendus.

Dans quel quartier vivez-vous ?

Une équipe américaine (Washington State University) met ainsi en évidence l'importance du lieu de résidence. Les chercheurs ont analysé des données concernant quelque 145.000 personnes décédées à plus de 75 ans.

Ils ont ainsi découvert que les chances de devenir centenaire sont sensiblement plus élevées parmi les personnes qui vivent dans un environnement propice aux promenades et avec une grande mixité générationnelle (brassage des âges).

« Les résultats montrent que les communautés où se croisent des personnes d'âges différents sont très bénéfiques », explique le coordinateur de l'étude. « Ils soulignent également l'importance de l'accessibilité aux espaces piétonniers, afin de permettre aux personnes âgées de rester mobiles et autonomes. En outre, les quartiers à forte diversité d'âges réduisent le risque d'isolement, tout en renforçant la capacité d'entraide et de soutien. »

L'importance des activités sociales

Des chercheurs néo-zélandais (université d'Otago) ont quant à eux analysé des données concernant quelque 290 centenaires, complétées par des informations sur environ 100.000 personnes de plus de 60 ans.

Le fait de ne pas fumer s'est avéré être le premier facteur de longévité, ce qui n'a rien d'étonnant. Mais un autre paramètre revêt une importance considérable : l'activité sociale. Les personnes qui maintiennent des relations sociales (au-delà de la famille) présentent une forte probabilité de vivre plus longtemps. Réunions entre amis, bénévolat, activités culturelles, balades en groupe... : tout ceci bénéficie clairement à la longévité.

Voir aussi l'article : Voudriez-vous vivre 100 ans ?

Source: International Journal of Environmental Research and Public Health (www.mdpi.com/journal/ijerph) et Aging Clinical and Experimental Research (www.springer.com/journal/40)
publié le : 04/09/2020 , mis à jour le 03/09/2020
ad
pub