ad

Cerveau : les étonnants bienfaits du fromage et du vin rouge

Dernière mise à jour: janvier 2021 | 6193 visites
123m-kaas-wijn-26-1-21.jpg

news La consommation régulière de fromage et de vin rouge permet-elle de limiter le déclin des facultés mentales, et en particulier de « l’intelligence logique » ? En tout cas, c’est une piste.

Cette équipe britannique (Iowa State University) a centré son attention sur l’intelligence fluide, dont le rythme de déclin avec l’âge est associé au risque de maladie d’Alzheimer. Cette forme d’intelligence correspond à la capacité à penser logiquement et à résoudre des problèmes dans des situations nouvelles, indépendamment des connaissances acquises. Elle complète l’intelligence cristallisée, qui renvoie à la capacité à utiliser ses compétences, ses connaissances, son expérience.

Les chercheurs ont analysé des données concernant quelque 2000 adultes âgés de 46 à 77 ans, suivis pendant une dizaine d’années. Il s’agit de personnes avec ou sans risque familial ou génétique d’Alzheimer. A trois reprises, elles ont été soumises à des tests d’évaluation de l’intelligence fluide, alors que parallèlement, elles ont fourni des informations sur leurs habitudes alimentaires : une cinquantaine d’aliments ou de types d’aliments ont été pris en compte, parmi lesquels les grands classiques comme les fruits et les légumes, la viande, le poisson, les céréales, le café…

Et de manière très étonnante, l’aliment le plus « prédictif » du rythme de déclin de l’intelligence fluide est le… fromage. Sa consommation quotidienne apparaît comme le facteur alimentaire le plus protecteur. On observe aussi que l’alcool exerce une protection supplémentaire, qui est particulièrement perceptible avec le vin rouge. Même constat pour la viande d’agneau lorsqu’elle est consommée une fois par semaine.

Bon : ceci ne signifie évidemment pas qu’il faut s’empiffrer de fromage et s’enivrer d’alcool pour préserver ses fonctions cognitives. Les chercheurs indiquent : « Le fait de compléter son alimentation quotidienne avec une portion de fromage et un verre de vin rouge pourrait améliorer l’évolution à long terme de la cognition ». Pour des tas de raisons, l’essentiel consiste donc à miser sur une alimentation variée et équilibrée, dans laquelle une quantité raisonnable de fromage et un peu de vin peuvent avoir leur place.

Voir aussi l'article : Vidéo - Le fromage, délicieusement... pourri

Source: Journal of Alzheimer’s Disease (www.j-alz.com)
Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub