ad

Rhume : boire de l’alcool pour tuer les microbes ?

Dernière mise à jour: janvier 2021 | 4482 visites
123-wijn-alcoh-06-18.jpg

news Certains prétendent que la consommation d’alcool agirait comme un désinfectant contre les bactéries et les virus à l’origine des infections respiratoires. Qu’en est-il ?

Comme le rappelle Techno-Science, l’éthanol - c’est-à-dire l’alcool éthylique, ou plus simplement l’alcool - présente effectivement des propriétés désinfectantes, et il est d’ailleurs abondamment utilisé dans des produits ménagers et antiseptiques. Oui mais voilà : en tant que désinfectant, son usage est externe, ciblé, et il n’est efficace qu’à des concentrations élevées, de l’ordre de 60% à 90% (ou 60° à 90°). Or, dans le cas des boissons alcoolisées, l’usage est interne, peu spécifique et à des concentrations relativement faibles.

Quand on est malade, il vaut mieux s'abstenir

L’alcool n’atteint pas les zones infectées par les microbes respiratoires, à savoir le nez, les sinus ou le larynx, et a fortiori les bronches et les poumons. Et après ingestion, il passe très vite dans l’estomac, ce qui ne laisse pas de temps d’action dans le pharynx, là où se croisent les systèmes digestif et respiratoire.

En tant que « tueur de microbes », l’alcool à boire n’est donc d’aucune utilité. Néanmoins, certaines études suggèrent qu’il pourrait atténuer les symptômes associés à une infection respiratoire, comme le rhume. Ceci a été observé avec le vin rouge, mais pas avec la bière, au terme du suivi, en 2002, de quelque 5000 personnes. Le souci, c’est qu’une étude réalisée un peu plus tard est arrivée à une conclusion inverse : la bière et les spiritueux auraient un effet bénéfique, mais pas le vin.

Un autre travail indique quant à lui que l’atténuation des symptômes par ingestion d’alcool n’est vérifiée que chez les non-fumeurs. Sans parler de toutes ces recherches qui n’établissent aucune association, voire déconseillent fortement l’alcool en cas d’infection respiratoire. En d’autres termes, quand on est malade, il est largement préférable de s’abstenir, a fortiori si on prend des médicaments.

Voir aussi l'article : Si vous avez un rhume, vous ne pouvez pas attraper la grippe : pourquoi ?

Vous voulez recevoir nos articles dans votre boîte e-mail ?

Inscrivez-vous ici à notre newsletter.

vous pourrez vous désinscrire quand vous le souhaiterez
Nous traitons vos données personnelles conformément à la politique de confidentialité de Passion Santé SA.
ad
pub