La sinusite

Dernière mise à jour: mars 2011 | 44857 visites

dossier Dans l’esprit des gens, la sinusite est synonyme de douleurs oppressantes à la tête et autour des yeux. Et pourtant, la sinusite peut être asymptomatique. Dans le cas d’une sinusite chronique, on cherchera les causes dans une répétition d’inflammations persistantes au niveau des oreilles et de maux de gorge fréquents. Une sinusite chronique peut même à plus long terme aboutir à une bronchite asthmatique.

Quel est le rôle des sinus ?

Les sinus ne sont pas des organes en soi mais des cavités qui ont pour fonction d’alléger le poids de la tête mais aussi d’agir au niveau de la réglementation thermique dans le cerveau.

Les sinus jouent également un rôle au niveau de la résonance de la voix, de l’humidification de toute la zone ORL et auprès du développement de notre sens olfactif.

Nous possédons 4 paires de sinus qui sont situées dans les os de la face et du crâne de chaque côté des cavités nasales.

Quelle que soit leur localisation, on parlera de sinus maxillaires (sous les yeux, près de la racine des dents), ethmoïdes (entre les yeux), frontaux (au-dessus des orbites) et ceux en coin (derrière les sinus frontaux).

Pour bien fonctionner, les sinus doivent être parfaitement ventilés par l’air respiré et être correctement drainés. Pour ce faire, ils possèdent une ouverture de drainage, l’ostium.

Lors d’une obstruction nasale, la ventilation des sinus est perturbée d’où la sensation d’oppression dans cette partie du visage. Mais cela ne signifie pas que l’on souffre pour autant de sinusite. Inversement, on peut avoir une sinusite sans ressentir de maux. Il convient de distinguer une sinusite aiguë (la forme la plus courante) qui, avec un traitement adéquat, durera environ 10 jours, d’une sinusite chronique qui est caractérisée par l’apparition récurrente et persistante des symptômes et qui peut parfois durer plus de 3 mois malgré le traitement.

Symptômes spécifiques

La sinusite est occasionnée par un virus ou une bactérie comme par exemple un simple rhume. Elle s’accompagne de symptômes spécifiques.
Lorsqu’il s’agit d’une sinusite aiguë et ce, quels que soient les sinus touchés, le patient souffrira de maux de tête, de douleurs autour des yeux et du nez qui s’intensifieront lors de tout mouvement ou flexion vers l’avant. Elle s’accompagne d’une légère fièvre, d’un nez bouché (congestion nasale) causé par les sécrétions nasales qui lorsque l’infection gagne du terrain se colorent pour devenir jaunes ou vertes. On estime que chez les adultes, 2,5% des rhumes déboucheront sur une sinusite bactérienne aiguë. Chez les enfants, elle avoisinerait les 10%.

La sinusite chronique est souvent moins douloureuse. Les médecins supposent qu’on trouve en fait une sinusite chronique derrière de nombreux cas d’angines à répétition, de bronchites chroniques voire d’asthme. La sinusite fait en sorte que les germes infectieux soient éliminés par la gorge.

Les causes

Afin d’établir son diagnostic le médecin examinera le nez, les parois nasales et la gorge et se basera également sur une anamnèse approfondie afin d’en apprendre davantage sur l’historique de la maladie, des symptômes et plaintes, des pathologies familiales comme par exemple des allergies etc.).
En appuyant légèrement à l’endroit où se trouvent les sinus, le praticien pourra détecter les zones infectées. Le spécialiste, quant à lui, procèdera à une rhinoscopie, une endoscopie le long du nez afin d’avoir une vision globale des cavités nasales. Le généraliste questionnera son patient sur les facteurs qui pourraient éventuellement expliquer la récurrence du problème.
En ce qui concerne la sinusite chronique et des examens spécifiques, il est conseillé de consulter un ORL. Ce dernier pourra pratiquer une rhinoscopie via la gorge, une endoscopie nasale à l’aide d’une petite caméra ou encore orienter vers une radiographie ou un scanner du nez.
Si la sinusite est occasionnée par un problème dentaire, vous devrez consulter un dentiste ou stomatologue sans tarder.

Traitement

Si le diagnostic tend vers une sinusite aiguë, le médecin prescrira un traitement à base d’antibiotiques qui agiront au niveau des bactéries qui ont occasionné cette infection (streptocoques, staphylocoques, haemophilus influenzae ou d’autres agents pathogènes connus). Selon les cas, il vous prescrira un anti-inflammatoire voire un antihistaminique qui agira pour dégonfler les muqueuses nasales et éventuellement des antidouleurs. Si le traitement est suivi à la lettre, le patient observera une nette amélioration après 3 jours et une guérison totale en 10 jours.

Lorsqu’il s’agit d’une sinusite chronique, on constate des problèmes de mauvaise ventilation nasale qui entrent en compte mais aussi des troubles olfactifs, une congestion nasale (nez bouché) constante qui, à long terme peut donner lieu à une inflammation des voies respiratoires, une bronchite, de l’asthme ou même des problèmes d’oreille (otite) et une voix aphone. Tous les facteurs prédisposant doivent être analysés et pris en compte.
En cas de nécessité, le spécialiste pourra effectuer une ponction du sinus, un rinçage des sinus ou encore placer un drain via lequel on administrera des antibiotiques. Grâce aux techniques endoscopiques parfaitement au point dans notre pays, une opération nasale peut se faire sous anesthésie locale sans laisser de cicatrices... mais pas d’affolement, de telles interventions sont rarissimes suite à une sinusite.

On en réalise en cas de traitement de mycoses, pour corriger la cloison nasale, pour l’ablation de polypes ou d’une tumeur. L’intervention est- dans le cas qui nous préoccupe – destinée à optimaliser la ventilation du nez et son drainage et ce, afin que les sinus retrouvent leurs fonctions initiales.


publié le : 07/01/2011 , mis à jour le 30/03/2011
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci