Cancer du sein : le travail de nuit en cause

Dernière mise à jour: janvier 2011 | 11431 visites
dr-moe-170_01.jpg

news A l’occasion d’un congrès organisé par l’Association française pour la recherche sur le cancer et l’Institut national du cancer, plusieurs chercheurs ont fait état d’études qui établissent un lien entre le travail de nuit et le risque de développer un cancer du sein.

L’une de ces enquêtes a porté sur quelque 1.300 femmes, résidant en Ille-et-Vilaine et en Côte d’Or, et qui toutes ont souffert d’un cancer du sein, diagnostiqué entre 2005 et 2007. Elles ont été comparées à un groupe de femmes avec un profil similaire, mais qui n’avaient pas été affectées par cette maladie. Il s’est donc avéré que les dames qui avaient travaillé de nuit couraient, globalement, un risque accru de 40% d’être confrontées à un cancer du sein. Le risque augmente selon la fréquence et le prolongement dans le temps de ce travail nocturne : le danger est ainsi maximal pour les périodes supérieures à trois ans, et lorsque les nuits sont complètes. Il apparaît également qu’au plus la femme change de rythme de travail durant la semaine, au plus le risque est élevé. Une hypothèse hormonale est avancée.


publié le : 08/02/2011
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci