ad

Une petite taille nuit aux résultats scolaires

Dernière mise à jour: avril 2011 | 11868 visites
kinderen-spelen_170_400_03.jpg

news Etonnant ! Une étude australienne établit un lien entre la taille et les résultats scolaires, en affirmant que les enfants les plus petits sont confrontés à davantage de difficultés d’apprentissage ; et ceci peu importe le niveau d’intelligence.

Le Journal international de médecine (JIM), qui relaie les résultats de ces recherches, rappelle d’abord que les variations de l’intelligence mesurées par les tests expliquent moins de la moitié des variations des performances scolaires. La personnalité de l’enfant, l’environnement scolaire, familial, social…, jouent un rôle important. Néanmoins, après correction des différents facteurs pouvant interférer, il apparaît que la taille intervient de manière significative.

Le JIM fait donc référence à une étude australienne, publiée dans le Journal of pediatrics and child health, qui a suivi durant une très longue période plusieurs milliers d’enfants et d’adolescents, nés entre 1981 et 1984. Leur taille et leurs performances scolaires ont été évaluées aux âges de 5, 14 et 21 ans. Et il s’est avéré que les enfants dont la taille était inférieure au dixième percentile accusaient des résultats scolaires moins bons à l’adolescence, et lorsqu’ils sont devenus de jeunes adultes. Le QI (quotient intellectuel) n’intervient pour sa part que de manière très secondaire.

Les chercheurs n’apportent pas d’explication à ce constat. On peut néanmoins en déduire que les enfants petits par la taille devraient faire l’objet d’un suivi plus attentif de la part du corps enseignant.


publié le : 17/04/2011 , mis à jour le 15/04/2011
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci