ad

Un enfant sans ami risque la dépression

Dernière mise à jour: mars 2011 | 18685 visites
kind-alleen-170_400_03.jpg

news L’amitié joue un rôle crucial chez l’enfant. Une étude américaine montre que ceux qui se sentent seuls, privés d’amis, courent un risque sensiblement accru de souffrir d’une dépression.

Ces recherches, dont les résultats sont détaillés dans la revue spécialisée Development and Psychopathology, ont duré trois ans, et ont porté sur un groupe de quelque 230 enfants (filles et garçons) fréquentant l’école primaire. Après avoir cerné leur tendance à la timidité et/ou leur préférence pour la solitude, les chercheurs ont observé que les enfants exclus, isolés, solitaires étaient ceux « dépourvus d’aptitudes sociales, jugés trop agressifs ou immatures ». Et ils constatent dans le même temps que « l’amitié neutralise les effets persistants du repli sur soi, et empêche l’enfant d’intérioriser des sentiments tels que l’abattement et l’anxiété ».

Les conséquences de ce repli sont particulièrement signifiantes, puisqu’elles risquent de conduire à la dépression. Il est important de noter que le nombre d’amis n’est pas l’élément crucial. Un seul suffit en effet. Ainsi, « le fait de pouvoir compter sur un camarade crée une sorte de rempart autour de l’enfant ». En tout cas, concluent les auteurs, « notre étude confirme l’importance d’appartenir à un cercle d’amis, ces derniers servant de bouclier contre les expériences sociales négatives ».


publié le : 09/04/2011
ad
pub