Côlon irritable : les bienfaits de l’exercice physique

Dernière mise à jour: janvier 2014 | 19119 visites
oef-id-fitness-170_01.jpg

news La pratique d’une activité physique plusieurs fois par semaine permet de réduire sensiblement les symptômes liés au syndrome du côlon irritable.

Ces recherches réalisées par une équipe suédoise ont porté sur une centaine de patients souffrant du syndrome de l’intestin (ou côlon) irritable, un trouble qui se traduit par des crampes et des douleurs abdominales, de la constipation ou de la diarrhée, des ballonnements, une sensation d’évacuation incomplète, du mucus dans les selles…

Durant les trois mois de l’étude, la moitié des volontaires ont bénéficié des conseils d’un physiothérapeute (qui les a soutenus dans la pratique d’une activité physique), alors que les autres n’ont rien modifié à leurs habitudes sédentaires. Les cinq activités les plus pratiquées (trois à cinq fois par semaine, à raison de vingt à trente minutes par séance) ont été la marche, le cyclisme, la natation, la course à pied et la marche nordique.

Résultat : dans le groupe des « sportifs », l’intensité des douleurs abdominales et des troubles du transit a baissé de 51 points sur une échelle de référence, contre 5 points chez les inactifs. Les symptômes de la maladie se sont aggravés chez 23% des sédentaires contre 8% parmi ceux qui pratiquaient une activité régulière.

Explication possible ? La réduction du niveau de stress, facteur de risque connu d’amplification des symptômes liés au syndrome du côlon irritable.

Source: The American Journal of Gastroenterology (www.nature.com/ajg/index.ht)
publié le : 02/07/2011 , mis à jour le 10/01/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci