ad

Troubles du sommeil : les effets indésirables de la lumière en soirée

Dernière mise à jour: janvier 2014 | 6272 visites
123-vr-moe-slapen-wekker-170_08.jpg

news L’exposition à la lumière artificielle en fin de journée engendre des effets néfastes sur la qualité du sommeil, affirment des chercheurs de l’Université de Harvard (Etats-Unis), qui recommandent de baisser progressivement la luminosité en soirée.

L’étude a porté sur quelque 120 volontaires âgés de 18 à 30 ans. Durant une semaine, ils ont évolué à un rythme strict de huit heures de sommeil et seize heures d’éveil, sous éclairage artificiel contrôlé.

Pendant les trois premiers jours de l’expérience, un éclairage « normal » de 60 à 150 lux a été diffusé durant les seize heures de veille. Les jours suivants, cette intensité a été maintenue les huit premières heures, puis diminuée progressivement pour atteindre les 3 lux en soirée. Parallèlement, des prélèvements sanguins ont été effectués toutes les 30 à 60 minutes, afin de déterminer les fluctuations du taux de mélatonine (l’hormone du sommeil).

Résultat : une luminosité trop intense en fin de journée empêche une synthèse optimale de la mélatonine. Celle-ci est non seulement produite avec retard, mais également en quantités beaucoup plus faibles que dans un environnement « tamisé ». Les répercussions sur la qualité et la durée du sommeil sont directes.

Source: The Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism (http://press.endocrine.org/)
publié le : 05/07/2011 , mis à jour le 10/01/2014
ad
pub