Polyarthrite rhumatoïde : le tabac, un gros facteur de risque

Dernière mise à jour: janvier 2014 | 6394 visites
hand-ra-170_02.jpg

news Les fumeurs ayant consommé plus de vingt cigarettes par jour durant plus de vingt ans courent 2,5 fois plus de risques de souffrir d’une forme sévère de polyarthrite rhumatoïde.

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie dégénérative inflammatoire chronique, avec déformation et destruction progressive des articulations.

Des chercheurs suédois se sont penchés sur un lien possible entre cette affection et le tabagisme. L’étude s’est étalée sur huit ans. Elle a concerné quelque 1.200 patients souffrant de polyarthrite rhumatoïde, comparés à un groupe de 900 personnes sans problème de ce type. La conclusion est sans appel : au fil des ans, les gros fumeurs s’exposent à un risque considérablement accru de développer la maladie. Et même s’ils arrêtent le tabac (ce qui est évidemment fortement conseillé), le risque – même s’il diminue - perdure durant de longues années.

Les auteurs estiment que le tabagisme pourrait être directement responsable de 35% des polyarthrites rhumatoïdes sévères, et de 20% des cas de polyarthrite toutes formes de gravité confondues. Pire : chez les sujets présentant des prédispositions génétiques, ce taux grimperait jusqu’à… 50% ! En d’autres termes, les personnes concernées par des antécédents familiaux de polyarthrite rhumatoïde ont toutes les raisons de ne jamais commencer à fumer. Et ceci vaut pour les autres aussi, d’ailleurs.

Source: Annals of the Rheumatic Diseases (http://ard.bmj.com)
publié le : 29/06/2011 , mis à jour le 22/01/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci