Hépatite fulminante : un nouvel espoir de traitement

Dernière mise à jour: décembre 2014 | 4803 visites
lever-rood-170.jpg

news Une protéine qui entraîne la régénération des cellules du foie pourrait permettre de soigner les hépatites fulminantes, selon une équipe de chercheurs français. Les essais sur l’homme viennent de démarrer.

En cas de lésion, le foie présente la particularité unique, pour un organe du corps humain, de se régénérer. Ceci explique la guérison spontanée de certaines formes d’hépatites. Toutefois, cette capacité de « reconstruction » se heurte à des limites, notamment en cas d’hépatite fulminante, avec la destruction d’une partie importante du foie suite à un processus infectieux ou à une intoxication.

Des chercheurs de l’Institut national français de la santé et de la recherche médicale (Inserm) font état de la découverte d’une protéine, baptisée HIP/PAP, capable de stimuler la régénération des cellules hépatiques, d’assurer leur survie. Des expériences ont été conduites sur les souris, afin de valider cette efficacité. Des essais cliniques sur l'homme ont débuté, avec incorporation progressive d’une soixantaine de patients souffrant d’hépatite aiguë sévère ou fulminante.

Source: Hepatology (http://onlinelibrary.wiley.)
publié le : 18/05/2011 , mis à jour le 19/12/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci