ad

Comment reconnaître le diabète de la femme enceinte ?

Dernière mise à jour: avril 2011 | 5786 visites
zw-zh-170.JPG

news On peut observer des cas de diabète chez la femme enceinte qui n’a jamais précédemment eu des problèmes de diabète ou d’hyperglycémie.

Les plaintes suivantes peuvent évoquer un diabète durant la grossesse : une grosse fatigue anormale, une soif intense, une fréquente envie d’uriner, des mictions très importantes en quantité etc. Mais, il arrive très souvent qu’on n’observe aucun symptôme particulier ! C'est la raison pour laquelle, lors de la grossesse, on recommande de faire des tests antidiabétiques entre la 24e et la 34e semaine de gestation.

Si vous avez déjà souffert de diabète lors d’une précédente grossesse, les tests antidiabétiques seront à réaliser entre la 16e et la 18e semaine de gestation.

De toute façon, un dépistage du diabète est toujours préconisé si l’un des facteurs de risque suivants est présent :

Une grossesse à l’âge de plus de 25 ans,
Un risque d’obésité soit un BMI >25kg/m²,
Une grossesse multiple,
Un bébé dont le poids dépasserait 4 kg ou plus selon les mesures prises en cours de grossesse,
Un précédent bébé né avec un poids supérieur à 4,5kg,
Des antécédents familiaux de diabète.

Il convient pour ce test basique de dépistage de boire une petite bouteille de liquide qui contient 50g de sucre. Il ne faut même pas être à jeun comme pour une prise de sang classique. Une demi-heure après ingestion de la boisson sucrée, une prise de sang est réalisée. Si le taux de sucre est trop élevé, le médecin préconisera un second test. Il s'agit d'un test de tolérance au glucose afin d’établir avec précision le diagnostic du diabète. Par contre, pour ce test-là, la femme enceinte devra être à jeun. Elle reprendra dès lors rendez-vous le lendemain ou un autre jour de son choix pour effectuer cet examen à jeun. Il faudra à nouveau qu’elle boive une petite bouteille contenant une solution sucrée. Des analyses sanguines seront effectuées avant l’ingestion dudit liquide, puis 1h, 2h et 3h après que la femme ait bu la solution sucrée. Un test urinaire complètera le schéma-diagnostic.

S’il est détecté à temps et rigoureusement surveillé durant toute la grossesse, notamment via un régime adapté et/ou éventuellement des injetions d'insuline (les antidiabétiques oraux ne sont pas recommandés durant la gestation), le diabète de la femme enceinte ne posera pas de problèmes et ne laissera aucune séquelle, tant pour la mère que pour l’enfant.Il disparaîtra, dans 90% des cas, après l'accouchement!


publié le : 21/04/2011 , mis à jour le 21/04/2011
ad
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci