Arrêter de fumer, c’est bon aussi contre le cholestérol !

Dernière mise à jour: février 2016 | 5004 visites
sigaret-asbak-170_01.jpg

news Le tabagisme représente l’un des facteurs de risque cardiovasculaire les plus importants, singulièrement par son action sur le processus de formation des plaques bouchant les vaisseaux sanguins. Arrêter de fumer permet de renverser la tendance, en augmentant le taux de « bon » cholestérol.

Une équipe américaine du Wisconsin a examiné les données d’une étude destinée initialement à comparer les différentes méthodes médicamenteuses de sevrage tabagique. Les chercheurs se sont en fait penchés sur les effets de l’arrêt du tabac sur les lipides sanguins. Le groupe était constitué de quelque 1.500 fumeurs âgés en moyenne de 45 ans, « grillant » en moyenne 21 cigarettes par jour. Au terme d’un an de suivi, un tiers étaient devenus abstinents.

Comme l’observe le Journal international de médecine (JIM), ces abstinents ont pris beaucoup plus de poids que ceux qui ont continué à fumer : 4,6 kg sur un an, contre 0,7 kg.
Toutefois, les « sevrés » - en particulier les femmes, d’ailleurs - ont dans le même temps présenté une augmentation sensible de leur taux de HDL (« bon ») cholestérol, sans modification significative des concentrations de LDL (« mauvais ») cholestérol.

« Ces résultats confirment l’effet bénéfique du sevrage tabagique sur le profil lipidique », explique le Dr Olivier Meillard (JIM). « Ils suggèrent que les bénéfices cliniques du sevrage tabagique pourraient en partie être liés à une augmentation du HDL cholestérol ».

Source: American Heart Journal (www.ahjonline.com)
publié le : 15/05/2011 , mis à jour le 09/02/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci