Tabac : des dégâts après chaque bouffée

Dernière mise à jour: février 2016 | 4614 visites
123-vr-roken-sigaret-170-07.jpg

news Les dommages génétiques provoqués par l’inhalation de fumée de cigarette surviennent quelques minutes à peine après chaque bouffée.

Des scientifiques américains ont réussi à mettre en évidence ce processus en observant le parcours, dans l’organisme de fumeurs « cobayes » volontaires, des substances toxiques contenues dans la fumée. Résultat : une altération directe et irréversible de l’ADN. Ceci vaut également, mais avec moins d’intensité, dans le cas du tabagisme passif.

Les chercheurs espèrent que cette découverte persuadera un maximum de fumeurs de bannir ce comportement extrêmement préjudiciable. Ils concluent que « l’effet lors de chaque bouffée de l’inhalation de la fumée de tabac est si rapide qu’il est équivalent à l’injection de ces substances dans la circulation sanguine ».

Source: Chemical Research in Toxicology (http://pubs.acs.org/journal)
publié le : 03/05/2011 , mis à jour le 10/02/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci