Examen, discours, entretien : écrire calme le stress

Dernière mise à jour: février 2016 | 4360 visites
123-stress-student-psych-conc-1710_07.jpg

news Nombre d’entre nous sont angoissés avant un examen, un discours, une réunion ou encore un entretien d’embauche : pour apaiser ce stress, le fait de s’accorder une dizaine de minutes pour coucher sur papier ce qui inquiète donne des résultats inespérés !

Des chercheur américains (Université de Chicago) se sont penchés plus particulièrement sur le sort de ces étudiants pourtant bien préparés, mais envahis par le stress de l’examen, une situation qui risque grandement de nuire aux résultats. De fait, lorsque le cerveau entre en action au moment décisif, l’anxiété fait obstacle à l’utilisation optimale de la mémoire, qui s’attarde sur les préoccupations de l'instant, ce qui nuit à la « récupération » des informations emmagasinées durant la période d’étude. Qui plus est, la capacité de concentration est elle aussi affectée.

Les spécialistes américains expliquent que le simple fait de passer, peu de temps avant l’examen, une dizaine de minutes à retranscrire sur papier les facteurs d’angoisse « permet de libérer l’énergie piégée dans le cerveau par les inquiétudes, et ainsi de mieux travailler ». Avec cette technique, et sur base d’une expérience conduite sur des étudiants sujets à une forte anxiété, les chercheurs ont observé une amélioration significative des résultats (d’environ un point selon la notation classique américaine : de B – à B +, par exemple). Le Pr Sian Beilock, qui a coordonné ces travaux, considère que cette démarche peut utilement s’appliquer à tout type d’anxiété, liée par exemple à un entretien d’embauche, à un discours ou à une réunion professionnelle.

Source: Science (www.sciencemag.org)
publié le : 02/05/2011 , mis à jour le 10/02/2016
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci