Le régime végétalien mauvais pour le cœur

Dernière mise à jour: avril 2011 | 5412 visites
groenten-wortel-170_400_04.jpg

news Selon une étude chinoise, le régime végétalien pourrait accroître notablement les risques de formation de caillots sanguins et de durcissement des artères, avec menace d’infarctus et d’attaque cérébrale.
Les chercheurs ont en fait passé au crible des dizaines d’études - réalisées à travers le monde - consacrées à la biochimie du régime végétalien, et qui ont été publiées au cours des trente dernières années.

Leurs conclusions font quant à elles l’objet d’un article paru dans le « Journal of Agriculture and Food Chemistry ».
Première observation : un régime alimentaire riche en viande fait en principe courir davantage de risques cardiovasculaires que le régime végétalien. Tout en sachant, cependant, que les végétaliens tendent à présenter des taux élevés d’homocystéine, un acide aminé connu pour son implication dans le processus inflammatoire lié à l’athérosclérose.

Par ailleurs, ils affichent des concentrations moins élevées de HDL (le « bon ») cholestérol. Le régime végétalien, qui exclut toute chair animale (viande, poisson, crustacés…), mais aussi tout produit animal « dérivé » (les œufs, le lait, le fromage ou le miel, notamment), engendrerait des carences en nutriments-clés, comme le fer, le zinc, le calcium, la vitamine B12 ou encore les oméga-3.
Tout ceci participerait à une augmentation du risque cardiovasculaire. Les chercheurs recommandent dès lors aux végétaliens de compenser ces manques par des suppléments, ou en réorientant leur régime alimentaire.


publié le : 21/04/2011 , mis à jour le 20/04/2011
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci