Médecins : les manches courtes ne sont pas les plus propres

Dernière mise à jour: avril 2013 | 5057 visites
verpleegst-170_400_08.jpg

news La tendance veut que les médecins et le personnel infirmier portent des blouses à manches courtes, considérant qu’elles réduisent le risque de transmission de microbes par rapport aux « manches longues ». Mais c’est loin d’être aussi évident…

Une équipe américaine a conduit une étude auprès d’une centaine de médecins en contact direct avec les patients dans un service hospitalier non chirurgical. L’intention consistait à mesurer les taux de contamination bactérienne soit sur les vêtements professionnels, soit sur la peau.

La moitié de l’échantillon a porté une blouse à manches courtes, l’autre à manches longues. Les prélèvements de germes ont été effectués à la fin d’une journée de huit heures de travail ; et ceci sur la poche pectorale, les revers de manches, sur la peau du poignet de la main dominante, ainsi que sur le pli du coude pour le groupe « manches longues ».

Résultat : aucune différence significative n’a été observée entre les deux groupes en termes de densité microbienne, quel que soit le site de prélèvement considéré. Autre indication : en affinant la méthode, il s’est avéré que les blouses, quasiment stériles au départ, étaient contaminées dès les trois premières heures d’utilisation par la moitié des colonies bactériennes recensées après huit heures.

Conclusion : la seule méthode pour espérer voir diminuer la contamination bactérienne des blouses consiste à en changer une ou deux fois au cours de la journée…

[Source : Journal of Hospital Medicine]


publié le : 01/09/2011 , mis à jour le 18/04/2013
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci