ad

Pourquoi vivre à la campagne protège contre l'asthme

Dernière mise à jour: avril 2014 | 5603 visites
astma-puff-kind-170_400_05.jpg

news Une étude internationale confirme que les enfants vivant en milieu rural ou semi-rural s'exposent à moins de risques de développer un asthme que ceux qui habitent en ville.

Plusieurs études avaient déjà suggéré que les enfants vivant en milieu rural couraient beaucoup moins de risques de développer en asthme, par rapport aux enfants "urbains". Les résultats de cette étude internationale vont dans ce sens et apportent quelques explications à ce phénomène.

Les chercheurs ont entrepris d’identifier les différents microbes présents dans les matelas et les chambres d’enfants vivant à la campagne. Ils ont ainsi mis en évidence une grande diversité de micro-organismes (champignons, bactéries, etc), bien supérieure à celle que rencontrent les enfants vivant en milieu urbain. La présence de certains de ces micro-organismes – des champignons, en particulier – est clairement liée à un faible taux, voire à l’absence d’asthme.

Un double mécanisme


Les auteurs émettent deux hypothèses pour expliquer ce phénomène. D’une part, cette diversité éduquerait en quelque sorte le système immunitaire de l’enfant, en lui apprenant dès le plus jeune âge à ne pas réagir avec excès. D’autre part, la présence de souches très diverses empêcherait qu’un seul micro-organisme devienne dominant, et limiterait dès lors la possibilité qu’il puisse provoquer un asthme.

Les chercheurs indiquent qu’il convient de déterminer à présent le rôle joué par chaque micro-organisme, seul ou en combinaison, dans la protection contre l’asthme, ce qui pourrait peut-être permettre de développer des stratégies préventives et curatives.

Source: The New England Journal of Medicine (www.nejm.org)
publié le : 17/06/2011 , mis à jour le 09/04/2014
ad
pub