Mercure dans le poisson : pas de risque pour le coeur

Dernière mise à jour: mai 2014 | 4260 visites
vis-japan-170_400_05.jpg

news Une étude américaine conclut que la consommation de poisson contenant des traces de mercure n’augmente pas le risque cardiaque.

Des chercheurs de la Harvard School of Public Health (Boston) se sont intéressés à la consommation de poisson contenant des traces de méthyle de mercure. Après avoir suivi durant onze ans quelque 3.500 volontaires, ils en arrivent à la conclusion que le fait de manger du poisson contenant un peu – insistons sur un peu - de mercure n’augmente pas le risque de souffrir d’une maladie cardiovasculaire, d’un accident cardiaque ou d’un accident vasculaire cérébral.

L’association cardiologique américaine continue donc à recommander la consommation régulière de poisson – au moins deux fois par semaine -, dans la mesure où les nutriments contenus dans la chair du poisson sont bénéfiques pour la santé cardiovasculaire.

Source: The New England Journal of Medicine (www.nejm.org)
publié le : 04/06/2011 , mis à jour le 26/05/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci