E. coli : les précautions impératives

Dernière mise à jour: octobre 2014 | 14597 visites
vlees-soorten-170_400_09.jpg

news Les cas de toxi-infections alimentaires par la bactérie Escherichia coli (E. coli) sont très fréquents, les symptômes sont pénibles, mais heureusement le patient récupère sans dommages dans la plupart des cas.

Crampes abdominales, nausées, vomissements, diarrhée, fièvre… : les manifestations de la contamination apparaissent de quelques heures à quelques jours après l’ingestion des aliments souillés et sont très variables. Dans la plupart des cas, la guérison est relativement rapide, sachant néanmoins qu’une frange non négligeable des patients développe un syndrome hémolytique et urémique (SHU) ; une atteinte grave des reins et des cellules du sang, potentiellement mortelle.

Les femmes enceintes, les personnes immunodéprimées, les jeunes enfants et les sujets âgés sont les plus à risque de complications (très) sérieuses.

La bactérie pathogène est généralement présente dans la viande, mais peut aussi se retrouver dans les végétaux, ou encore dans le lait non pasteurisé. La cuisson à bonne température de la viande permet de détruire le germe, tout comme le fait de chauffer le lait jusqu’à ébullition, alors qu’il est fortement recommandé de laver minutieusement les légumes que l’on veut consommer crus.

La transmission d’homme à homme est possible : une hygiène irréprochable des mains s’impose, tout comme des pratiques sûres de manipulation et de préparation des aliments.


publié le : 30/05/2011 , mis à jour le 17/10/2014
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci