ad

La gonorrhée fait de la résistance

Dernière mise à jour: décembre 2012 | 4081 visites
labo-fluo-170_400_04.jpg

news Les spécialistes se montrent de plus en plus inquiets face au nombre croissant de patients souffrant de gonorrhée et pour lesquels les médicaments ne font plus d’effet.

Les cas de gonorrhée (ou blennorragie, et plus familièrement « chaude-pisse ») qui résistent aux antibiotiques sont en progression constante, affirme une équipe de chercheurs américains et britanniques. Ces deux dernières années, aux Etats-Unis, près d’un quart des souches de la bactérie à l’origine de la gonorrhée ne réagissaient plus aux médicaments habituellement prescrits dans cette situation, en particulier les antibiotiques de la famille des fluoroquinolones et des céphalosporines.

Et la situation ira en empirant, au point que les experts des Centres américains de contrôle des maladies (CDC) et de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) se débattent pour trouver de nouvelles stratégies permettant de faire face à ce phénomène inquiétant. Ils s’interrogent notamment sur la nécessité d’inciter formellement les personnes sexuellement actives, et ayant connu plusieurs partenaires, à se soumettre à un test de dépistage (surtout, forcément, si elles n’ont pas eu systématiquement recours au préservatif).


publié le : 26/09/2011 , mis à jour le 28/12/2012
ad
pub