ad

Les huiles solaires de plus en plus sûres

Dernière mise à jour: juin 2013 | 3164 visites
zonolie-haar-170_400_07.jpg

news Les huiles solaires n'ont jamais eu la cote auprès des professionnels de la santé, notamment en matière de protection anti-UV. Aujourd'hui, elles prennent leur revanche.

Les problèmes évoqués étaient nombreux : par nature très grasses, elles n'étaient pas faciles à appliquer, elles laissaient le corps luisant et brillant avec souvent un parfum désagréable, mais surtout, elles n'offraient pas une protection très efficace contre les ultraviolets et affichaient des IP (indices de protection) très bas.

Les nouvelles huiles pour le corps (surtout ne pas les applique sur le visage sous peine d'irritations cutanées, de boutons et de peau surgrasse) sont nettement plus faciles à étaler. Elles affichent également des indices de protection de plus en plus élevés (allant de 10 à 40 voire 50).

Il est conseillé de démarrer dès les premiers jours avec une huile affichant un IP 40/30 qui contient (comme par le passé) des agents favorisant la production de mélanine ainsi que des substances qui confèrent des reflets brillants et lumineux à la peau, tout en dégageant un parfum caractéristique. En fonction de votre phototype, passez progressivement à un indice plus bas.

Les dermatologues ne sont cependant pas de fervents partisans des huiles solaires et ils recommandent l'application (toutes les deux heures ou après chaque baignade) de produits solaires sous forme de crèmes ou de laits avec un IP très élevé, voire un écran total.


publié le : 23/08/2011 , mis à jour le 05/06/2013
ad
pub